Affaire Seznec : une nouvelle révision ?

03 novembre 2017
Par Benoit DE MINIAC

Il se bat depuis toujours pour faire innocenter son Grand-Père, Guillaume... Denis Seznec pourrait demander une nouvelle révision de son procès. L'affaire connaît en cette fin d'année un nouveau rebondissement.
Gabrielle Dauphin, une femme de 103 ans aujourd'hui, mais âgée de 9 ans en 1923, va témoigner devant huissier, demain.
A l'époque de la mort de Pierre Quémeneur, pour laquelle Guillaume Seznec a été condamné aux travaux forcés à perpétuité, elle avait expliqué avoir vu deux hommes se poursuivre, le 27 mai 1923... un soir de mariage.
L'un tenait un pistolet et des coups avaient été entendu, par la suite... Mais les enquêteurs de l'époque n'en avaient pas tenu compte.
Pour Denis Seznec, c'est un témoignage capital, car Pierre Quéméneur aurait pu avoir été tué ce soir-là... alors que son Grand-Père se trouvait à 450km.
On se dirige donc, peut-être, vers la 10e demande de révision... Toutes les précédents ont été rejetées, dont la dernière, en 2006.